11231155_10153801033416060_1732215949513641335_oLes origines du projet du complexe sportif


Le projet du Complexe sportif de Paspébiac émerge des citoyens qui, lors d’un colloque sur l’Avenir du sport à Paspébiac en février 2011, ont résolu unanimement de réclamer de la Ville qu’elle consolide ses équipements sportifs et au premier chef, l’aréna municipal.

Une résolution du conseil municipal est adoptée en mai 2011, demandant à la direction municipale de tenir un appel d’offres afin d’associer des professionnels (architectes et ingénieurs) afin d’étudier et de faire des recommandations sur la restauration de l’aréna. Une première étude a établi à onze millions deux cent mille dollars (11,2 M) la restauration et la mise aux normes de l’aréna actuel.

Une deuxième demande est formulée à savoir si la réalisation d’un nouvel aréna impliquerait des coûts moindres. Les résultats ont conduit à un coût de neuf millions huit cent quatre-vingt-huit mille (9,88 M).

Les deux études sont réunies dans un document présenté au Ministère de l’Éducation du Loisir et du Sport avec une demande de subvention en mai 2012. En novembre 2013, le gouvernement québécois annonce le soutien financier au projet équivalent à 50 % des coûts admissibles au projet. Des échanges et discussions sont tenus avec le MELS et une entente de principe est conclue pour permettre la publication d’un devis de performance en août 2015, duquel cinq entreprises et groupes ont déposé leur offre de services. Le soumissionnaire conforme qui obtient la plus haute note de l’analyse qualitative et ayant le plus bas prix se voit accorder le contrat conditionnellement au résultat de la procédure d’enregistrement des personnes habiles à voter et à l’approbation du règlement d’emprunt par le ministère des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire. Le regroupement des entreprises LFG Construction de Carleton-sur- Mer et Honco de Lévis s’est vu accorder le contrat par résolution du conseil municipal le 9 novembre 2015.

Pourquoi un nouveau complexe sportif?

L’actuel aréna est dans un état tel que l’impact sur les coûts de fonctionnement est important. Par ailleurs, avec les nouvelles normes en sécurité, les clôtures, les baies vitrées, les équipements sanitaires et le système de refroidissement sont devenus non-conformes. L’étude portant sur la restauration et la mise aux normes de l’édifice que constitue l’aréna actuel se chiffrait à plus de 11 millions de dollars, entre autres en raison de la mise aux normes en référence au Code du bâtiment et de l’obligation de renforcer la structure du bâtiment qui représente près de 25 % du coût total de restauration. Il est devenu évident selon les résultats des études qu’un nouvel édifice comptait plusieurs avantages dont un coût moindre que la restauration, et qu’il y aurait une baisse des coûts de fonctionnement annuel du bâtiment. 

Le coût du projet

Lors de la présentation du projet aux instances gouvernementales, en mai 2012, deux options étaient déposées, la première étant la restauration et la mise aux normes de l’aréna à un coût de 11,2 millions de dollars et une deuxième option, la conception et la réalisation d’un complexe sportif à un coût de 9,88 millions de dollars.

En novembre 2013, le gouvernement annonçait un soutien à la deuxième option, soit la réalisation d’un nouvel édifice avec une subvention maximale de 4,9 millions de dollars ou 50 % des coûts admissibles au programme. Des échanges et pourparlers ont lieu et finalement en août 2015, une entente est conclue. Finalement, la publication d’un Devis de performance est effectuée par le Système Électronique d’Appel d’Offres du gouvernement du Québec, le SEAO. Ce devis définit le projet à un coût maximal de 8,25 millions de dollars et finalement l’adjudicataire du devis, le groupe Honco-LFG établit son offre de service à 8,135 millions de dollars, après les taxes applicables.

Ce processus et ce résultat sont le fruit de recherches et de rencontres avec de nombreux spécialistes, de dirigeants de complexe sportif et de concepteur par des membres de la direction municipal et par les membres du comité à la faveur du complexe sportif.

Paspébiac- le 11 décembre 2015 – Le projet de conception et de réalisation du Complexe sportif a franchi une nouvelle étape hier, puisque seulement cinquante-cinq (55) citoyens ont exprimé leur opposition au règlement d’emprunt de 7 millions 560 mille dollars (7 560 000 $) lors de la tenue du registre référendaire ayant eu lieu de 9 h à 19 h.

En vertu de la Loi sur les élections et référendums dans les municipalités et de la Loi sur les cités et villes, le conseil municipal déposera le résultat à sa séance régulière, le lundi 14 décembre prochain à la Maison des Citoyens.

Ce résultat permettra l’amorce de la conception des plans et devis du projet dès le début de l’année 2016. Rappelons que le gouvernement du Québec participe financièrement par une subvention de 50% des coûts admissibles au projet qui est évalué pour sa conception et sa réalisation à 8 millions 135 mille dollars. Les travaux s’échelonneront sur douze mois.